Ça y est, j’ai enfin pu le voir, le film que tout le monde attend depuis tant de temps, ça y est j’ai enfin pu voir Alice in Wonderland de Tim Burton.  Et même mieux, j’ai même pu voir TIM BURTON !!!! (rencontre cinématographe marquante n°2 aprés Jean Reno et devant Terry Gilliam) mais cette rencontre à été brève alors venons en directement au film.

Alors déjà il faut savoir que pour la 1ere fois de tout mon passé de cinéphile, je suis rentré dans la salle de cinéma complètement vierge de toutes idées sur ce film, les seuls images que j’avais pu voir était celles affichées dans le métro, dans les magazines ou autres, je n’avais vu aucune bande annonce, lu aucune critique, aucun article et je pense que c’est important de le savoir, car c’est à mon avis la raison principal qui m’a fait apprécier ce film contrairement à beaucoup d’autre blogueurs présent dans la salle.

Tout d’abord ne vous attendez pas à revoir l’histoire d’Alice au pays des merveilles que vous avez découvert avec la version Disney de 1951 (oui 1951… ca date) car vous ne serez que complétement déçus et c’est ce qui n’a pas raté chez la plupart des personnes l’ayant vu jusqu’à présent.  En effet, Alice a grandi, elle a muri (un peu), et elle retourne au pays des merveilles…

Cette histoire est tirée du second Roman de Lewis Caroll intitulé « De L’autre coté du miroir », même si Burton à repris quelque passage incontournable du 1er opus.  Alice, suivant le lapin blanc, se retrouve donc à Wonderland où la Reine Rouge exerce sa tyrannie, un Wonderland en pleine désolation (un peu comme la savane du Roi Lion sous le Règne de Scar…)  où elle retrouvera tout ses compagnons, du lapin blanc au chapelier fou en passant par le fabuleux lièvre de mars qui aurait mérité un peu plus de présence à l’écran, le chat de Chesshire qui est juste magnifiquement incroyable et sur ca tout le monde est d’accord, ou encore la chenille (avec la voix de Monsieur Alan Rickman)( mais si tu sais : Rogue dans Harry Potter ). Ce dernier lui apprend d’ailleurs qu’elle va devoir ramener la paix à Wonderland (pourquoi serait elle là sinon ? )

Pour le reste du scénario, je vous laisse le découvrir dans vos salles.

Critiquons ce film maintenant :

Alors, le scénario, certains diront qu’il n’y en a pas, moi je l’ai trouvé plutôt sympathique, léger, il aurait pu être poussé un peu plus mais il reste intéressant, je me suis mis à lire les livres de Lewis Caroll pour me faire une idée de ce qu’est l’œuvre original (ils sont disponibles gratuitement en ligne ici pour Alice et ici pour L’autre coté du miroir) et voir si cela reste fidèle ou non. Bref Niveau scénario, je dirais que c’est plutôt bon malgré qu’on s’attendait à plus d’extravagances de la part de Burton.


Les Acteurs / personnages : A part la Reine blanche (Anne Hattaway)  qui à l’air d’être la réincarnation de Bob Marley (la musique en moins) (peut être qu’elle est comme ça dans le livre, c’est à voir), les personnages sont plutôt attachant, encore une fois, mention spécial pour chesshire et le lièvre de mars qui sont vraiment parfait même si trop peu apparent à coté d’un Loir beaucoup trop présent. Alice (Mia Wasikowska) est parfaite, vraiment très bon choix d’Actrice pour Burton, le Chapelier Fou (Depp) en fait un peu trop par moment, surtout à la fin à vrai dire, où l’on assiste à une mini-scène de danse sans intérêt et complètement affligeante. La Reine Rouge (Helena Bonham Carter) excelle dans son rôle de Reine Abjecte mais doté d’une certaines sensibilité. C’est donc assez mitigé pour les personnages, il y a du bon et du moins bon.


L’Univers / L’atmosphère / L’ambiance : Je crois que la grosse déception fut celle ci, Je m’attendais à une vrai atmosphère à la Burton et j’y ai retrouvé quelque chose d’un peu plus sombre que le disney seulement, pas d’extravagance comme le maître sait si bien les faire, pas de choses déjantés, démentes alors que tout s’offrait à lui pour cela… Disney aura t il bridé le réalisateur, l’empêchant de faire les folies qui lui sont propres ? A part une ou 2 scène un peu « choc », le reste reste du disney-like.

La 3D : Inutile a mon avis, si ce n’est pour ternir les couleurs pourtant très vives, très belles  en 2D… J’ai passé environ la moitié de la séance sans les lunettes, les retirant par moments pour reposer mes yeux brulants. La 3D n’apporte rien à mon gouts, si il y avait des effets « spectaculaires » je ne les ai pas vu, ressenti, pire elle rend certains objets / personnages transparent pour l’affichage correcte des sous titres.

La Musique : Du Danny Elfman… que dire de plus, c’est beau, c’est son style, si ce n’est toujours le petit passage dance de la fin du film, rien à reprocher.


Conclusion : N’allez pas voir un Tim Burton vous seriez profondément déçus, n’allez pas retrouver l’histoire original d’Alice vous ne la retrouveriez pas, mais aller voir un Film de Disney, plutôt sympathique mais qui aurait pu être largement plus réussi si on avait retrouver la patte du réalisateur comme la promotion du film en faisait la promesse.

 

8 Comments

 

  1. 24 mars 2010  10:09 by Reha Répondre

    "venants on" =/= venons-en !!! merde ! c intolérable ! lol

  2. 25 mars 2010  10:05 by Anne-laure Répondre

    "Malgré que" .... grrrrrr

  3. 25 mars 2010  13:28 by john Répondre

    Une belle merde, pas d'histoire, pas d'action, peu de personnage, pas terrible... Pour s'endormir 30mn dvt un film en 3D moi je dis ouaou....

  4. 27 mars 2010  12:50 by Bigglesworth Répondre

    Ben oui, fallait donner un lance-roquettes et une tronçonneuse à Alice, le lapin blanc aurait été joué par Vandamme et il aurait mis des coups de tatanes dans les miches de la reine, qui, bien sûr, aurait lancé des boules de feu à tout va. Et pis faire péter le pays des merveilles avec une grosse explosion thermonucléaire... Vive les beaufs et vive la guerre... On aurait pu nommer ça Dirty Alice in Wonderfuckinland... De l'action que diable !!

  5. 29 mars 2010  11:33 by Karine Redfield Répondre

    Très bonne critique. Je suis d'accord avec toi en tous points et tu as raison, il ne faut pas y aller en pensant voir un Burton mais un Disney. En fait, c'est ça, je crie à la bouse car ce n'est pas Burton qui aurait du faire ce film mais quelqu'un d'autre... ou alors Burton mais sans Disney derrière, ç'aurait certainement mieux rendu (plus glauque, plus dérangeant peut-être). Enfin moi j'ai été plus que déçue et j'ai trouvé le scénario d'un creux affligeant. Heureusement qu'il y avait le lièvre de Mars et le Chess pour "sauver" (si on peut dire) la catastrophe ! Enfin bref, c'est un Disney pour enfant et pas un Burton pour adulte.

  6. 1 avril 2010  22:45 by Ma-- Répondre

    Je trouve ce film superbe... Touchant, et tout le reste.. Rien a dire à part que tout est parfait.

  7. 9 avril 2010  10:27 by Steph Répondre

    Dire que ce film est une merde Bigglesworth c'est un peu gros. Si tu veux aller voir un film d'action et tout ce qui va avec, va voir du Vandamme...
    Bref, personnellement, je suis d'accord sur la 3D qui n'apporte rien au film.
    Je ne suis peut être pas assez calée Burton malgré les films que j'ai vu mais je trouve quand même qu'on trouve sa patte même si ce n'est pas poussé.
    Je trouve que le rôle de Anne Hattaway nous fait quand même bien sourire!

Leave a reply

 

Your email address will not be published.