Somos lo que hay

L'histoire d'une famille de cannibales luttant pour survivre aprés la mort du chef de famille

Encore un film projeté à la Quinzaine des réalisateurs, et décidement leur films sont déroutant. Avec Somos lo que Hay, film mexicain, l’on se retrouve plongé au coeur d’une famille devenu Cannibale.  Mais attention, toi public averti, ce film ne contient pas de scènes gore comme on pourrait s’y attendre, pas de dégustation de cervelles comme dans Hannibal, non, ce film est d’avantage un drame qu’un film d’action / d’horreur.

Synopsis :

Un homme d’âge mûr meurt dans la rue, laissant une femme et trois enfants sans ressources. La famille éprouvée doit assurer sa survie. Ils sont cannibales et ne mangent que de la chair humaine lors de sanglantes cérémonies rituelles… et les victimes ont toujours été fournies par le père. Maintenant qu’il est mort, qui va chasser ? Qui va les diriger ? Comment vont-ils calmer leur terrible faim ? La tâche échoit au fils aîné, Alfredo, un adolescent marginal qui semble loin d’accepter cette mission…


Bon, ce film est assez déroutant, Je n’ai pas particulierement adoré ni détesté, on va dire qu’il y a du bon et du mauvais. L’on trouve des scènes vraiment dramatiques où la douleur, la peine nous envahit, mais à coté de ça, l’on trouve des scènes ridicule, affligeante qui font rire au éclats la salle entière, à un point où l’on doit se demander si ce film est à prendre au 1er ou au 2nd degrés.

Les acteurs sont plûtot plat, aucun ne ressort vraiment du lot, pas même Paulina Gaitan que l’on avait déja vu dans Sin Nombre, un bon point négatif sera pour le peu d’action durant le film sauf pendant les 10 dernières minutes où tout s’enchaine un peu trop rapidement, des scènes restent sans explication concrêtes, chacun y va de sont petit point de vue qui laissent tout de même des incompréhension importante.

Bref un film moyen, qui m’a permis de découvrir ce mélange de gore et de drame plutôt intéressant et me trotte toujours dans la tete.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.