Meuuhhhh !

Il y a quelques semaines (déjà, que le temps passe vite), j’ai eu le droit à une excursion au pays des vaches, ou les pâturages sont verts, l’air est pur, et la chaleur inexistante! Il y a quelques semaines, j’étais en Auvergne, plus précisément dans le Cantal.

Pourquoi faire me direz vous ? Et bien pour rencontrez les éleveurs de vaches, changer d’air et également pour faire des photos (de meuh et de paysage, et puis des gens aussi ).

Départ Samedi après midi, 16h, 3h de train en charmante compagnie des futurs blogueurs fermiers , que ce soit Julien d’EkoloGeek , Sophie de MarcelGreenIsabelle, The Green Geekette, Shalima, Benjamin et Barbie, Gallïane, Manou, Vincent ou Clyne (j’ai l’impression de parler façon ferme célébrité là, mais c’était loin d’être le cas hein ), à coup de Uno, de rigolade et un peu de boulot aussi pour ma part !

Arrivés plutôt tard dans notre petit hôtel, s’en est suivi un apéro et dîner en compagnie des éleveurs, tous de bons vivants comme j’en connais par chez moi ! C’est à ce moment que j’ai compris que ce WE allait être plus intéressant que je ne le pensais au départ. Déjà, parce que je savais que j’allais me trouver avec un verre toujours plein, que ce soit de punch, de vin, de poire ou d’autres alcools régionaux. Et d’autre part, parce que je me suis rendu compte à quel point les éleveurs étaient passionnés parce qu’ils faisaient, le genre de passion qui fait envie, où l’on se rend compte que c’est important d’avoir un métier qui nous plaît.

Venons en au pourquoi du comment je me suis retrouvé avec un verre de gnaule à la main à coté d’un éleveur de meuh! Et bien tout simplement parce que ces messieurs en ont marre de voir partout les écolos les plus convaincus dire que les meuhhs c’est bouuhh, que ça pollue, que nous allons tous mourir à cause d’elles, que la viande de tofu c’est quand même plus mieux ( alors perso, jamais l’on ne me fera avaler de ce truc que l’on ose appeler viande).  Que certes, l’élevage intensif comme en Amérique, est dangereux pour l’atmosphère, et les pets de meuh très méthanolés en surdose sont en effet nocifs ! Mais à coté de ça, l’élevage des vaches permet beaucoup de chose en ce qui concerne l’environnement, au niveau des paysages notamment, que l’Auvergne n’aurait pas d’aussi belles et vertes vallées si il n’y avait pas les meuhs, ce serait des forêts, des ronces, et autres terrains impraticables. L’élevage fait aussi vivre beaucoup de gens et c’est important de le prendre en compte !

Bref, j’ai envie de retourner en auvergne pour un trip photo (oui il y a plus exotique comme endroit, mais j’aime vraiment ce paysage )

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.