Avant les vieux, on les respectait, il y avait quelque chose en eux qui forçait le respect, l’admiration. L’on ne s’inclinait pas devant eux mais presque. Mais ce Weekend j’ai eu envie de tous les tuer.

Je ne parle pas des vieux qui ont l’âge de nos grands parents. Non, je parle des jeunes vieux, ceux qui atteignent la soixantaine ou un poil plus. Ceux qui ne respectent plus grand-chose et qui m’ont énervé une bonne partie du week end. Ça a commencé au cinéma, samedi fin d’après midi, une petite Salle, les 5 Caumartins, pour aller voir Le nom des gens, très bon film que je vous conseille d’ailleurs même s’il est en fin de vie dans les salles, une salle, petite certes, mais comble, 90 % de grisonnant, 5% de trentenaire et 5% de 20-25 ans. Je n’ai rien vu venir, mais à la première bande annonce un peu drôle j’ai su que j’allais souffrir toute la durée du film …

En effet, le vieux est sourd, et le vieux ne s’entend pas rire, alors il rigole plus fort et s’en fout des autres spectateurs qui ont une ouïe plus que correcte. Quand il s’agit d’une grande salle de 300-400 places ça passe, mais dans une petite petite salle de 40-50 places, c’est autre chose, je pense que les basses d’un gros concert de hard rock sont moins dévastateurs pour l’ouïe qu’une quarantaine de vieux qui se marrent dans un huis-clos. Une seule envie, leur faire bouffer le fauteuil pour sauver mes capacités auditives. Ajouter à cela le téléphone qui sonne mais qu’ils n’entendent pas non plus, le fait qu’ils se parlent entre eux tout le temps. Merde, je n’aime pas une salle remplie de môme, mais je crois bien que le vieux est pire.

Ensuite, dimanche midi, je ne sais pas ce qui s’est passé, peut être grâce au bon Plan Facebook Places, mais le vieux étaient de sortie au mcDo, et ces choses-là ne se prévoit pas, c’est comme quand des milliers d’oiseau décident de migrer d’un seul coup, l’on ne sait pas quand cela peut arriver. Hier c’était le jour du mcDo pour nombre de jeunes vieux, et en plus d’être sourd, c’est irrespectueux. Non parce que voilà, la surdité ça ne se contrôle pas, on peut mettre un appareil certes, mais l’on ne décide pas de devenir sourd, alors que la connerie c’est bien nous qui la contrôlons. Et quand le vieux mâle crie après Martine, sa femelle, de lui prendre un macaron (au mcCafé) quand elle reviendra des toilettes, c’est un peu se foutre de la gueule du monde. Et à la table d’à côté, il y a la vieille qui ne veut pas vieillir, celle qui s’habille encore comme si elle avait 18 ans et qui arrive à te couper l’appétit avec sa jupe courte et son décolleté plongeant. Et bien sûr comme c’est encore une jeun’s dans sa tête, il faut qu’elle raconte des trucs coquins à voix haute à son mari, amant, ou je ne sais pas quoi, et quand, comme moi, on a tendance à visualiser tout ce qu’on entend, c’est plûtot gênant.

Alors je le dis haut et fort ! Sus au vieux !!!!

 

8 Comments

 

  1. 7 février 2011  13:37 by LaNe Répondre

    Ahah, j'adore

    Tu m'as bien fait rire ;)

  2. Pingback : Les tweets qui mentionnent Weekend de vieux | Garko -- Topsy.com

  3. 7 février 2011  14:25 by Dom Répondre

    En même temps, on n'a pas idée d'aller bouffer au Mac Do, plus dégueu, c'est pas possible, de même que d'aller au ciné en fin d'après midi, juste après LEUR sieste et avant leur TISANE du soir, au moment ils sont le plus en forme quoi. Tu l'as un peu cherché quoi.

    • 8 février 2011  01:03 by Garko Répondre

      Ba ouai mais je pensais être tranquille au moins .... et puis ils pourraient faire comme tous le monde et télécharger...

  4. 8 février 2011  02:08 by Dom Répondre

    Ils peuvent pas, y a Hadopi (et les vieux, ça respectent la loi)

  5. 12 février 2011  22:08 by Angele Répondre

    Je te trouve exécrable et méprisant au possible, Florian.
    Et puis, au moins "le vieux" comme tu dis, si on faisait des raccourcis simplistes comme tu le fais bien trop souvent, il fait moins de fautes d'orthographe qu'un jeune de nos jours.
    Un jour tu comprendras j'espère que la vie n'est pas que soit noire, soit blanche.
    A bon entendeur.

    • 12 février 2011  23:04 by Garko Répondre

      euh, le second degré ça te dit quelque chose ?

  6. Pingback : Critique de Philibert, capitaine Puceau | Garko

Leave a reply

 

Your email address will not be published.