Save The Cheerleader And Save The World

Et à défaut d’avoir une Cheerleader à sauver tu pourrais commencer par acheter moins de Jean et à recycler un peu tes Téléphones ….

Ca y est, vous pensez que j’ai fumé… et vous n’auriez pas tout à fait tort, mais ce n’est pas le sujet, ne nous égarons pas. Pour revenir à nos Moutons, ou plutôt à nos champs de Coton, car jusqu’à preuve du contraire les jeans ne sont pas en Laine.

Bon j’arrête de tourner autour du pot et je vous explique avec une équation simple : Un jean = 500 gr de Coton : 1kg de Coton = 10 000 litres d’eau en moyenne : Un jean = 5 000 Litres d’eau. Avec une moyenne française de 3 jeans achetés par an, cela fait …. roulement de tambour ….. 15 000 litres d’eau, et ce n’est qu’une moyenne malheureusement surélevé par ceux qui ne peuvent pas s’empêcher d’acheter et d’acheter encore pour suivre bêtement la mode. Conséquence de cette surconsommation, des rivières s’assèche, d’autres se remplissent de teinture bleu, des Mers disparaissent et des familles crèvent de Soif !

Cette surconsommation dont les pays du Nord, les pays dit Développés, sont les principaux acteurs, et justement, le sujet du 2ème numéro de Capital Terre diffusé ce soir et présenté par Guy Lagache, porte sur ce sujet et apporte des solutions pour consommer autant que l’on veut sans épuiser les ressources de notre Planète.

Vous y découvrirez par exemple comment en Irlande, les dèchets plastiques non recyclable sont recyclés (oui oui vous voyez bien une oxymore) pour revenir à leur état d’origine : le pétrole, tout simplement en suivant la célèbre loi de Lavoisier : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Vous en apprendrez davantage sur les exploitations minières qui ravage le Congo afin de fournir de l’étain pour nos téléphones portables !

Voix de Guy Lagache : ” Capital Terre, c’est ce soir …. sur M6″

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.