Critique de Paul

Il y a 6 ans, le duo de comédien Simon Pegg et Nick Frost se retrouvait pour un hommage vibrant aux films d’horreurs qui fait encore date aujourd’hui : Shaun of the dead avant de faire une parodie de film d’Action retentissante : Hot Fuzz. Ils sont de retour, faisant le bonheur des fans, reprenant cette fois ci les codes du cinéma de sciences fiction dans Paul

Synopsis : Depuis 60 ans, Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l’abri des regards dans une base militaire ultra secrète… Paul est à l’origine de tout ce qu’on a pu imaginer sur les extraterrestres, du merchandising aux scénarios de Rencontres du troisième type , E.T. ou encore X Files. Hélas pour lui, maintenant que le gouvernement américain lui a soutiré toutes les informations intéressantes sur la vie extraterrestre, il décide de se débarrasser de lui. Paul réussit alors à s’échapper et tombe nez à nez avec deux adolescents attardés fans de science-fiction qui sillonnent les États-Unis en camping car. Paul les convainc de l’emmener avec eux et de l’aider à quitter la terre. La tâche s’avère d’autant plus difficile pour nos deux “héros du dimanche” qu’ils sont poursuivis par un flic implacable assisté de deux pieds nickelés du FBI…

Réalisé par Greg Mottola
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Jason Bateman et Seth Rogen

On a tous dans le coeur ce petit Extraterrestre aux yeux écarté qui fait voler les vélos devant la lune. Oublier l’a créature de Spielberg, E.T. c’est dépassé, finis, du réchauffé, dorénavant, il y a Paul. Paul, cet être venu d’ailleurs arrivé il y a 60 ans pour vous faire rire, et, avec les pancakes, c’est ce qu’il sait faire de mieux.

Le duo Simon Pegg et Nick Frost, acteur et co-scénariste de ce film, on fait un beau boulot dans ces 2 rôles. Dans l’écriture du film dans un premier temps, mêlant action, humour et paranormal à la perfection, et en tant qu’acteurs, dans leurs rôles d’adolescents geek attardés. Quant à Seth Rogen, je n’irais pas jusqu’à le comparer à Andy Serkis, mais il s’en sort plutôt bien dans le rôle titre.

Mais l’atout majeur de ce film est incontestablement ses nombreuses références aux classiques de SF, des références dans tous les sens, des clins d’oeils dans les musiques, sur les tenues vestimentaires, dans les dialogues, dans les scènes, les jeux de lumières et également 2 caméo très sympa, l’un avec Steven Spielberg (ou plutôt sa voix) parlant d’ET avec Paul et l’autre avec Sigourney Weaver.

En Bref, Une très bonne comédie qui s’inscrit bien dans la trilogie Frost / Pegg, à voir, surtout si vous êtes un Fan de SF et de film hommage de ce genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.