Oyez, Oyez braves gens, aujourd’hui je vais palabrer autour d’un film que j’ai attendu avec engouement dès les 1ers manuscrits. Annoncez comme un OSS 117 médiéval, cela promettait déjà une bonne dose de rire.

Réalisé par Sylvain Fusée
Avec Jérémie Renier, Alexandre Astier, Manu Payet

Synopsis : Royaume de France, 1550, en Bretagne.
Philibert, robuste gaillard d’une vingtaine d’années, fils aîné d’un cultivateur d’artichauts, se démarque des autres garçons du village. Idéaliste, candide, il se prédit un avenir glorieux dans l’artichaut et préserve sa virginité pour celle qu’il ne connaît pas encore mais que Dieu lui destine. Avant de trépasser, son père lui apprend qu’il n’est pas son vrai père. Celui-ci était un gentilhomme, Fulgence Bérendourt de Saint-Avoise, lâchement assassiné par un Bourguignon avec une tache de vin en forme de rose dans le cou. Sa besace remplie d’idéaux et d’artichauts, Philibert quitte son village et galope vers la Bourgogne, accompagné de Martin son valet un peu fourbe. Le courage de Philibert, sa charité, sa pureté physique et morale seront ainsi mis à rude épreuve face à la bassesse et à la vénalité des vilains et la tentation des femmes plus libidineuses les unes que les autres…

Avec le preux Astier dans le casting et les scribes D’OSS 117, je m’attendais forcement à de l’humour potache du début à la fin, je pensais rire à gorges déployés pendant quasiment deux heures, mais le déclic ne s’est pas fait, le Capitaine Puceau restera vierge en ce qui concerne sa capacité à être drôle. Je ne sais pas quoi sauver dans ce film, l’équipe de productions a voulu faire une parodie de film de cape et d’épée, mais ne pousse pas le côté parodique à fond, on se retrouve donc avec une simili comédie de cape et d’épée bien loin de ce qu’a pu nous montrer la troupe des robins des bois à la télé. Je crois que c’est d’ailleurs le problème de ce film, avoir commencé leur campagne de com en le vendant comme un OSS’style, l’on ne peut pas s’empêcher de faire une comparaison, et il n’y a pas photo.

Tout d’abord, Jeremie Renier qui remplace sur le fil Jocelyn Quivrin, n’a pas la carrure d’un Jean Dujardin, il n’a pas son jeu non plus. Car oui, l’intérêt de ce genre de film que ce soit parodique ou cape et d’épée, c’est de surjouer et sur ce point, Renier sans sort bien, mais il ne sait pas s’arrêter là où il faut et en devient énervant, pathétique, en tant que héros d’un film, c’est dommage. Je l’avais trouvé moyen d’en Potiche, ici il est plus médiocre, j’ai peur de ce que ça va donner dans le biopic consacré à Cloclo.

Celui qui dans les esprits restera pour quelques années encore le Roi Arthur de Kaamelott, n’est pas non plus au mieux de sa forme mais au moins il joue juste, complétant les dialogues avec de petites mimiques bien à lui et est excellent dans la gestuel et la préstence. Le rôle de méchant est bien choisi (tiens un point positif) et serait un atout majeur à ce film si seulement ils avaient mis de bonnes blagues dans sa bouche et non des vannes qui font plouf.

Car oui, ce qui déçoit fortement ce sont les blagues, là où OSS (oui encore, je ne peux pas m’en empêcher) nous faisait de l’humour sexiste et raciste mais de l’humour qui fonctionne, Philibert mise beaucoup sur le comique de répétitions, mais sans jamais le doser correctement, sans savoir s’arrêter quand il faudrait. Non ce film ne m’a pas fait rire, mais j’ai souri, c’est déjà ça me direz vous, après tout ce que je viens de dire. La seule chose qui fonctionne à peu près, et encore ça peu en énerver certains, c’est la ritournelle que l’on nous ressasse sans cesse narrant l’aventure du Philibert.

Vous l’avez compris, je n’ai pas été conquis, bien loin et n’irais pas vous le conseiller, mais ceci n’est qu’un avis subjectif qui ne tient qu’à moi (sinon on va encore dire que je suis hautain ou méchant), donc si vous avez aimé, on peut en discuter, et je ne conseillerai jamais trop d’aller faire vos propres avis si vous hésitez.

 

1 Comment

 

  1. 11 avril 2011  10:04 by hulf Répondre

    J'ai été voir Philibert samedi dernier et j'ai bien aimé !
    Ce film à quelques défauts mais fonctionne dans son ensemble assez bien.
    Il y manque juste un peu de sel.
    Etant fan inconditionnel de Mr Astier, c'était presque déjà gagné d'avance.
    Il faisait très beau samedi à 13h, ce qui explique la salle déserte, mais je me suis
    bien évadé.
    L'analogie avec OSS 117 est bonne, je n'y avais pas pensé.
    Si ce film ne marche pas au cinéma, il devrait avoir son succès en vidéo.
    Ce serait dommage, les images sont magnifiques, c'est au cinéma qu'il faut aller le voir.
    Tous les codes des films de cap et d'épée des années 60 sont là, c'est un régal.
    L'esprit du film est bon, on ressort plein d'entrain si on a gardé l'esprit ouvert.
    Je conseille ce film aux jeunes esprits. Philibert ne tombe pas dans la vulgarité. c'est déjà ça.

Leave a reply

 

Your email address will not be published.