Des affiches peu convaincantes citant Kev Adams, une absence de communication importante dans les médias, un clip avec Faf la rage plutot pitoyable et hors sujet, qu’en est il vraiment des Croods?

Date de sortie : 10 avril 2013

Réalisé par :,

Avec : , ,

afficheSynopsis : Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé.
Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas… ils appartiendront à l’Histoire.

C’est pour toutes les raisons précédentes que j’ai hesiter à aller voir The Croods, rassuré tout de même de savoir que la séance sera en VOSTFR (et je ne vous le direz jamais assez, ça change tout). Et pourtant, dès les 1ères minutes de film, mon opinion commençait à changer grâce à une scène d’ouverture qui nous annonce la couleur, ça va bouger et on va se marrer.

photo1

A partir de ce moment et jusqu’à la fin, l’on ne peut pas prévoir ce qui nous attends. Et là réside la grande force de ce film, une originalité que l’on trouve trop peu souvent et malgré tout, un retour au sources avec de vrai valeurs familiale. Je ne sais pas encore ce que les scénaristes avait fumé pour imaginer des créatures aussi tordue qu’une tortue volante, qu’une espece d’echarpe à double tête trop mignonne et plein d’autre, mais une chose est sûre, je veux la même drogue. Chaque scéne est plus palpitante, drôle que la précédente.

photo2

Les graphismes sont d’ailleurs étonnants, que ce soit avec ces fameuses bêtes étranges mais magnifiques ou avec des décors qui font rêver, rien n’est laissé aux hasards pour nous en mettre plein les yeux. Les personnages sont très réalistes en restant relativement simples contrairement à ce que les affiches m’avaient laissé comme impression.

Les dialogues sont extrêmement bien construit, mêlant à la fois du cromagnonesque à du moderne, non pas dans la forme mais dans le fond. L’on notera particulièrement des envies de meurtres envers la belle-mère tout comme des propos incohérents sur le feu.

photo3

C’est sans oublier de bonnes musiques tantôt rythmé tantôt émouvante pour accentuer les différentes scène.
Après Dragon et malgré beaucoup d’erreur de communication, Les Croods est un superbe film qui prouve une fois de plus que Dreamworks sait parler aux plus jeunes comme au plus grands à travers des films d’animations qui nous entrainent toujours dans des aventures rocambolesques dont on se remet rarement.

 

Leave a reply

 

Your email address will not be published.