Longtemps fierté de notre patrimoine culturelle, aujourd’hui les comédies francaises vont mal, les chiffres le montrent. Ils est bien loin le temps des films d’Oury ou de Poiré. Et pourtant tel Intouchable en 2011, certains petits films arrivent malgré tout à sortir du lot.

Date de sortie : 17 avril 2013

Réalisé par

Avec , , , Mélanie Bernier
afficheSynopsis : Tout juste fiancé, Thomas rencontre son futur beau-père Gilbert, marié depuis 30 ans à Suzanne. Gilbert, désabusé, est convaincu d’être passé à côté de sa vie à cause de son couple. Il dissuade Thomas d’épouser sa fille Lola et le pousse à tout plaquer à ses côtés. Ils se lancent alors dans une nouvelle vie de gamins pleine de péripéties, persuadés que la liberté est ailleurs.
Mais à quel prix retrouve t-on ses rêves d’ado ?…

Attention, la Bande Annonce révèle beaucoup de blague du film.

 

Et les gamins fait parti de cette catégorie, la catégorie des comédies réussies. Pas au niveau d’intouchables certes, mais l’on ressent quand même que c’est un film de pote, que les acteurs ont pris beaucoup de plaisir à tourner, et je mettrais ma main à couper que l’on va avoir un bon gros bétisier assez long lors de la sortie DVD/BR.

Mais en plus de s’amuser, les acteurs font bien leur boulot. Alain Chabat est à mourir de rire dans son rôle d’adolescent quinquagénaire qui a surtout envie de s’amuser et de chopper, dépensant sans compter. Tout comme Max Boublib en jeune premier qui se laisse embarquer. J’ai toujours beaucoup aimé Sandrine Kiberlain et ca ne changera pas après ce film, elle est toujours aussi belle, fraîche et convaincante même en triste femme au foyer philanthrope. Et la découverte de Mélanie Bernier, je ne la connaissais pas, j’aimerais bien la connaitre un peu plus. Un regard à vous faire tomber par terre, ça fait du bien de voir de nouvelles têtes au cinéma. Surtout quand ces nouvelles têtes jouent aussi bien.
En plus de ces 4 acteurs principaux, il faut noter pléthore de second (troisième ? ) rôle magnifique, que ce soit AbdelKader, la petite Mimi Zozo ou bien Le dirigeant du Moyen Orient, ils ont tous leur séquences cultes, nous font rire directement ou indirectement, et viennent également ajouter cette petite touche de fraicheur au film. C’est sans noté la présence de 2 guests que je vous laisse découvrir.

Max-MelanieThomas, aka Max Boublil, est chanteur-guitariste-compositeur dans le film, et de ce fait la musique prend tout de suite de l’importance. Et à ce niveau là c’est également une réussite, les chansons sont bien choisis et les musiques bien composées. De toute façon à partir du moment ou j’entends Edward Sharpe chanter « Home », je ne peux qu’apprécier la musique. Max Boublil et connu et reconnu pour ses chansons stupides mais souvent drôles ( ça fait débat mais personnellement je suis plutôt client), ici il créé une fois de plus une chanson inutile qu’une semaine après la projection j’ai encore en tête. Bref une très bonne bande son comme je les aime.

Max-Sandrine

Il y a un bon boulot au niveau de l’originalité du scénario même si ça reste plus ou moins une comédie romantique. Les codes sont malgré tout brisés pour notre plus grand plaisir. J’ai quelques retenues sur certains point comme l’évolution des relations un peu trop rapide entre le gendre et son beau-père, mais dans l’ensemble je n’ai pas de reproches à faire. Les scènes sont bien ficelées, les gags sont présent du début à la fin, et l’on rigole, encore et encore, toujours dans cette esprit de fraicheur et d’inédit. Attention cependant, comme je le dit plus haut, la bande annonce en dit beaucoup sur le déroulement de l’intrigue, et par conséquent l’on voit venir certains « rebondissements« . Cette même BA a quand même la qualité de garder beaucoup de gag secret.

Pyjama

Et ce coté comique est avant tout présent dans les dialogues. Et quels dialogues, ça ne m’étonnerait pas que certains d’entre eux soit voués à devenir culte. Et c’est autour d’eux que se déroulent la trame du film, entre ceux de Sandrine Kiberlain qui exprime sont mal être conjugal, ceux de Chabat qui se puérilisent au fur et a mesure, ceux de Boublil emplit de naïveté et ceux de Mélanie Bernier trés sentimentaux.

balancoire

Les Gamins est indéniablement un film à voir pour passer un bon moment. Alain Chabat y est une fois de plus extraordinaire, et ce premier film donne un vent de fraicheur aux comédies romantiques françaises.

 

1 Comment

 

  1. 1 mai 2013  14:20 by tedsifflera3fois Répondre

    Un peu moins convaincu que toi. C’est surtout la participation au projet d’Alain Chabat, en pleine forme, qui donne au film le peps qui aurait pu lui manquer. Le résultat est drôle mais finalement bien policé et jamais surprenant. Ma critique : http://tedsifflera3fois.com/2013/05/01/les-gamins-critique/

Leave a reply

 

Your email address will not be published.