Une période de l’Histoire me passionne plus que tout autre. Diplomatie s’ajoute désormais à ces films sur la 2nd Guerre Mondiale que j’apprécie.

afficheDate de sortie : 5 mars 2014 (1h24min)
Réalisé par Volker Schlöndorff
Avec André Dussollier, Niels Arestrup
Synopsis : La nuit du 24 au 25 août 1944. Le sort de Paris est entre les mains du Général Von Choltitz, Gouverneur du Grand Paris, qui se prépare, sur ordre d’Hitler, à faire sauter la capitale. Issu d’une longue lignée de militaires prussiens, le général n’a jamais eu d’hésitation quand il fallait obéir aux ordres. C’est tout cela qui préoccupe le consul suédois Nordling lorsqu’il gravit l’escalier secret qui le conduit à la suite du Général à l’hôtel Meurice. Les ponts sur la Seine et les principaux monuments de Paris Le Louvre, Notre-Dame, la Tour Eiffel … – sont minés et prêts à exploser. Utilisant toutes les armes de la diplomatie, le consul va essayer de convaincre le général de ne pas exécuter l’ordre de destruction.

Si les faits en eux même ne sont pas réel, le fond y est. Cette nuit du 24 aout n’a pas eu lieu, mais Nordling et Von Choltitz se sont bien rencontrés a plusieurs reprises et tout laisse à croire qu’ils ont bien discuté du sort de Paris. Mais laissons de côté l’histoire dans L’Histoire pour en revenir au film.

555884.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Tiré d’un huis-clos théâtrale, Diplomatie, le film, n’a rien à voir avec une adaptation de pièce comme on les voit d’habitude. Les 2 acteurs principaux oublient les planches (et par la même occasion le ton grandiloquent propre du théâtre) pour penser caméra et justesse). André Dussollier est encore une fois parfait, sa voix emblématique, grave mais calme donne le ton du film.  Niels Arestrup quant à lui est plus dynamique, fatigué et sous tension, ce qui colle parfaitement à la problématique à laquelle il doit faire face.

544633.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Si le film sort un peu du huis-clos pour visiter le hall du Meurice, un bout de la rue de Rivoli et un Bunker, l’action principale reste dans la suite de Von Choltitz au Meurice, et le travail des décorateurs a été magnifique. Mi chambre, mi centre de décision militaire, aucun détail n’est laissé au hasard et l’on est littéralement projeté 70 ans en arrière. Un vieil et beau téléphone, de vieilles cartes, de vieux livres, le tout dans une ambiance 2nd Empire, c’est magnifique.

200431.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Tout aussi beau que les décors, la photographie est sublime, cette ambiance nocturne, clairs – obscures, lumière douce, c’est très très beau, et si ce film est une merveille visuelle, c’est également un bonheur dans les paroles. Comme dans une vraie rencontre politique de cette importance, chaque mot est pesée, sous-pesé et re-pesé  pour ne pas faire de faux pas, cela se sent, et c’est un plaisir d’assister à cette rencontre au sommet où l’avenir de Paris, de la France, de l’Europe voir même du Monde se joue. Ajouter cela de la musique classique en fond sonore, je ne vois pas ce que l’on peut demander de plus.

213241.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Je pourrais vous parler des heures et des heures de ce que j’ai aimé dans ce film, je n’ai qu’un regret, ne pas avoir vu la pièce de théâtre. Courez dans vos salles de cinéma, emmenez y vos ados, parlez en à vos profs, et faites exploser le box-office !

NB : Si vous voulez en apprendre un peu plus sur Paris à l’époque de l’occupation, allez faire un tour sur la carte interactive du film : http://diplomatie.gaumont.fr/carte_interactive

 

Leave a reply

 

Your email address will not be published.