Pour les plus parisiens d’entre vous, vous avez surement déjà vu fleurir les affiches du film événement d’Avril : Divergente. Dans la lignée d’Hunger Games, des Ames vagabondes, ou même de Bienvenue à Gattaca, Divergente est une dystopie, une contre-utopie, qui cartonne aux États-Unis depuis 2011 (sortie du 1er livre) et qui risque de cartonner en France après la sortie du film, le 9 avril prochain.

couv-divergent

Auteur :  Veronica Roth n’a que 22 ans, encore étudiante, quand elle se plonge dans l’écriture de sa trilogie.

Résumé :Béatrice (Tris), 16 ans est sur le point de passer le test qui déterminera à quelle faction, parmi les cinq qui existent, elle appartient. Membre pour l’instant de la faction des Altruistes, elle n’est pas sûre de pouvoir continuer au sein de celle-ci.
Le test révèle qu’elle est en fait une Divergente car il n’arrive pas à lui choisir une faction. Dés lors Tris est en danger de mort car les Divergents sont redoutés…pour se cacher, elle entre dans la faction des Audacieux où elle espère que son nouveau secret ne se révèlera pas…de longues épreuves l’attendent pour s’intégrer et ne pas devenir une sans-faction…
 

Je vais vous le dire d’emblée, je suis resté un peu sur ma faim avec le premier tome et l’adaptation ciné me fait du coup assez peur. Si il y a gros point négatif que je peux retenir, c’est le temps de mise en place qui est assez (très)(beaucoup) long, pendant 90% du livre l’on se retrouve à suivre l’initiation de Tris au sein des Audacieux et le coeur de l’intrigue, ne se met vraiment en place qu’à la toute fin du bouquin pour continuer sur le tome 2 (puis sur le 3eme). Alors évidemment, et heureusement, tout cette phase de mise en place n’en est pas ennuyant pour autant, il se passe des choses, l’on suit l’apprentissage de Tris étape par étape au sein des Audacieux, elle se découvre, elle découvre Quatre, son mentor lors de cette initiation, et elle découvre petit à petit le monde qui l’entoure, se faisant ennemis et amis autour d’elle.

faction

Divergente cible clairement les jeunes adultes, et j’aurais même tendance à dire les jeunes adultes féminin, car évidemment, il y a une histoire d’amour, qui n’apporte pas forcément grand chose mais qui ravira les plus romantique d’entre vous. Ce qui fait plaisir, c’est que Tris, l’héroïne, n’est pour une fois pas dépeinte comme une bombe atomique dont tout le monde s’arrache les faveurs. Non, c’est une fille quelconque, loin des canons de beauté, qui ne ressemble donc pas à une Bella de Twillight ou une Katniss d’Hunger Games.

À coté de cela, l’univers est bien ficelé, tout à un sens, les rôles de chaque faction est intéressant, et l’on se surprend à transposer ce système utopiste à notre monde, jusqu’à ce que cela tourne mal par exemple. Les personnages dans l’ensemble sont sympa mais peut etre pas assez exploités pour qu’ils en deviennent attachant. Cependant, si vous aimez les Dystopies, je vous conseille vivement de plonger dans la Saga Divergente et vous reviendrez m’en donnez des nouvelles !

 

Leave a reply

 

Your email address will not be published.