3 ans après le magnifique reboot et prologue de la longue série de la planètes des singes, Oscar et sa bande de primates reviennent sur grand écran.

Sortie le 30 Juil 2014

Réalisé par

Produit par

Avec , ,

Musique de

Synopsis : Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.


Nous les avions quitté dans la forêt, c’est également là que nous les retrouvons, dix ans après leur émancipation. Oscar a fait des petits et la bande s’est aggrandi, la forêt aux abords de San Francisco est désormais territoire des singes, ils chassent, s’éduquent, vivent tranquillement dans leur coin jusqu’à ce qu’un groupe d’humain arrive et foute le bordel dans tout ça.

foret

Si ce deuxième opus (si l’on peut vraiment dire que c’est le 2eme), est à mes yeux moins bon que le premier, il n’en reste pas moins un excellent film. Andy Serkis (Gollum, King Kong, Haddock, etc…) campe pour la 2eme fois Oscar, ce singe intelligent qui est à l’origine de tout. Et il le campe merveilleusement bien, donnant au chimpanzé une humanité toute particulière, les émotions passent dans sa voix, les émotions passent dans ces gestes, dans ses yeux. C’est vraiment ce qui est formidable dans ce film, les singes sont plus que des singes. C’est normal me direz vous, c’est un peu tout le scénario de base, mais là ou je veux en venir, c’est que les graphismes époustouflants (mais vraiment) associé à la technique de motion capture utilisé, en font quelque chose de bluffant !
Si la qualité d’Andy Serkis n’est plus à prouver depuis longtemps, je ne reviendrais pas plus sur celle de Gary Oldman pour qui il en est de même. Jason Clarke a plus de mal à convaincre, son jeu ne va pas assez loin, il reste en retrait alors qu’il est l’un des leaders du groupe de survivant, loin du niveau de James Franco dans le précèdent film.

cohabitation

En terme de Scénario, tout a basculé. Les singes sont devenus l’espèce dominante quand les humains luttent pour leur survie. Et bien, les humains sont bien moins psychologiques, bien moins pacifiques que les singes, et le scénario en est donc de même. Si cela reste loin d’un blockbuster qui comptent plus d’explosions que de dialogue, les scènes d’actions sont beaucoup plus nombreuses et beaucoup plus longues. Si elle n’étaient pas aussi dynamique et aussi bien faites ca en serait dommage, ici cela reclasse juste le film en film d’action. A coté de cela, tout reste bien écrit, les divers clins d’œil sont sympa, et les dialogues tout à fait correct.

oscar

Tout comme les singes, les décors ont fait preuve d’un soin tout particulier, et chaque scène est un régal pour les yeux. La nouvelle habitation des singes est magnifique et l’on s’y surprend à en rêver. Le San Francisco en ruine fait moins rêver, mais reste tout de même impressionnant, chaque détails est étudié et rien n’est laissé au hasard. Ce film est définitivement un régal pour les yeux.

En définitive, l’on passe d’un très bon film d’anticipation sur fond de psychologie de l’espèce à un très bon film d’action. Les amateurs du genre devraient adorer.

 

Leave a reply

 

Your email address will not be published.