Meeting Areva d'Athlétisme au Stade de France, Places à Gagner

126565_134

Je pense que peu de gens le savent mais j’ai derriere moi environ 8-9 ans d’atléthisme. Ayant commencé lorsque je suis arrivé en CE1 et arreter quant j’ai du partir de chez mes parents pour mes études, avec une pause de 3 ans pour m’essayer a d’autre sport.

marteauCeux qui m’ont deja rencontrer risque d’etre étonner car je n’ai pas la carrure adéquate, ma spécialité était le lancer de marteau.  Oui moi avec mon grand corps tout frele je lancais cette boule de fer de plus de 7kg a un peu plus de 35m au coté de mec ayant la carrure de musclor ou superman .

126565_078L’athlétisme c’est aussi le seul sport que je regarde (plus ou moins) a la télévision et dont j’essaye de suivre l’actualité. C’est un sport trés diversifié avec des lancers, des sauts, des courses et de l’endurance. Et ca change un peu de voir toujours la meme choses (des gens qui courent aprés une balle ronde par exemple).

Alors quant on m’a proposé de faire gagner des places pour le grand Meeting areva autrefois appelé Meeting Gaz de France, qui aura lieu le 17 juillet en soirée, c’est sans hésiter que j’ai dit oui.

Pour gagner 2 entrées (gagnant + accompagnateur de son choix) c’est simple : Il suffit de me dire quel discipline d’athlétisme (ou autre sport) aimeriez vous pratiquer et surtout pourquoi (essayer d’être original 🙂 ).

Fin des votes dimanche soir à 18h, les commentaires mis après cet horaire ne seront pas pris en compte.

TAHRI_20080718_001

MIKKOLA_20080718_001

Facebook de l’evenement

Site de l’evenement

La Grande Gagnante est MC, par tirage au sort de mon frère. Felicitation a elle

4 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Footeuz

    Le sport en athlétisme que j’aimerais bien pratiquer c’est le lancer de disque.
    Pourquoi ?! Parceque la vitesse, l’endurance c’est pas mon fort, le javelot on en avait pas dans mon collège, le saut en longueur ça met du sable et ça gratte, le saut en hauteur faut être souple, le saut à la perche… ah ça me tenterait bien aussi mais ça a l’air super technique.
    Et je battais tout le monde à l’école au lancer de disque. 😀
    Mais je crois que c’est la discipline qui n’est pas au programme.
    D’ailleurs pourquoi c’est pas une discipline qu’on retrouve dans les meeting d’athlétisme ?

    Enfin bref tout ça pour dire que finalement le foot féminin me manque vraiment énormement… mais quand on vieillit les bobos arrivent.
    Et j’ajouterais que la passion pour un sport ça se commande pas. C’est dans le sang !Prendre plaisir à s’entraîner c’est là où on se rends compte qu’on aime son sport !

  2. 2
    Romain

    Ben le 3000m steeple, bien evidement. C’est une distance courte donc avec du suspense du début à la fin et tu te dis que tout le monde peut perdre l’equilibre sur un obstacle. En plus c’est le seul endroit où il y a de l’eau alors forcement quand il fait chaud…
    Non sérieusement il y a beaucoup à regarder dans un stade, mais cette course je l’aurai bien pratiqué!

  3. 4
    MC

    Hello ! L’athlé, pour moi, ça a été une bonne quinzaine d’années de ma vie et c’est resté « mon » sport préféré. J’ai tout testé dans l’athlé : j’ai eu la chance de commencer jeune et d’avoir un entraîneur passionné qui voulait nous faire goûter à tout, courses, lancers, sauts, vitesse, endurance (ah ! les cross l’hiver dans les bois, l’odeur des feuilles mortes, la pluie, la boue, parfois la neige !!!).
    Comme j’ai goûté à tout et aimé beaucoup de choses, j’ai choisi de me spécialiser dans… la non-spécialisation : les épreuves combinées !! Pour les femmes, c’est l’heptathlon : 7 épreuves en deux jours ! Mon plus beau souvenir : avoir participé à la même épreuve que Florence Colle… mais on ne jouait pas vraiment dans la même catégorie !! Au 100m haies, la première épreuve de l’heptathlon, celle qui vous met bien en jambes, ou vous casse les pattes, c’est selon, elle était déjà à l’arrivée que je n’en étais encore qu’à la 3e haie… Je vous l’avais dit : pas la même catégorie !!!
    Sinon, une épreuve que j’ai testé à la fin de ma « carrière d’athlète », c’est le saut à la perche. J’aimais bien, mais… étant droitière de la main et droitière de la jambe, ça le faisait pas. Mais j’avais bien aimé cette sensation d’élévation du corps (à défaut de l’âme…). Et depuis je voue une grande admiration pour la tsarine Yelena Isinbaïeva : elle allie la grâce, la force, la puissance, l’agilité. C’est vraiment très fort ce qu’elle fait, même si en-dehors de ses sauts elle en fait parfois un peu trop dans le show, le business…
    Voilà ! L’athlé, je pourrais en parler pendant des heures et même si depuis j’ai goûté à d’autres sports tout aussi techniques (volley, tennis), je reviens toujours vers celui-là et si j’ai l’occasion d’aller en voir « en live », je n’hésite pas.
    Bye ! Bonne journée.

Les commentaires sont clos.