Aller Simple ! Oui, mais où

C’était mardi, il y a 2 semaine j’étais invitée par mode d’emploi a la présentation d’une nouvelle série  d’émission de la chaîne voyages dans une petite salle au dessus du cinéma “Le Latino” dans le 4ème. Ambiance (et buffet) épicée puisque l’Amérique latine était a l’honneur.

dsc00947Nous avons ainsi pu découvrir le trailer de la série “Aller Simple” ainsi qu’une des protagonistes et la productrice qui nous ont expliqué le principe de celle ci : Rencontrer une personne / couple / famille parti dans un nouveau pays, une nouvelle culture et qui n’en ai pas revenus… Alors non, ils ne sont pas morts là-haut ni dans l’avion, Il s’y sont juste plut, on eu un gros coup de cœur et on désiré s’y installer.

Nous avons donc rencontrer Myriam qui a quitter sa routine parisienne pour devenir une artiste (“décalée et déjantée”) a Buenos Aires. Elle Nous a interpreté un morceau assez étonnant de son spectacle.

L’on pourra donc découvrir Myriam et 9 autres expatriés volontaires tous les samedi soir à 21h, à partir du 5 décembre sur Voyage, l’occasion de découvrir des civilisations et mode de vie totalement différent, en allant de New York à la Suede en passant par tout un tas de région diverses.

L’idée de cette émission est venue à la chaîne après avoir réalisé un sondage en collaboration avec l’institut CSA. Il en ressort que “21% des Français ont déjà tout quitté, un jour, dans leur vie. Et que 13% des Français y réfléchissent sérieusement d’ici un an”.

Une fois de plus cela m’a donner une fois de tout lâcher et de partir, si seulement j’avais le cran….

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    Jenny

    Faut pas forcement du cran ; tu peux aussi partir pour des vacances, une, deux ou trois semaines comme t’en as envie. Je suis sure que ceux qui prennent un aller simple n’avaient pas forcement cette idée de “sans retour” en tête quand ils ont pris l’avion.

    On est a une époque de village planétaire, maintenant tu peux aller partout (ces gros crétins qui organisent des voyagent au pôle nord pour voir la glace fondre sont un exemple des plus marquants d’ailleurs) C’est pas parce que tu pars pas maintenant que tu partiras jamais 😉

  2. 3
    Aratta

    Le plus dur est de revenir! Malheureusement, je n’ai pris que des aller-retour pour Munich.. mais un jour, je partirai sans billet de retour, sans contraintes, et AVEC le compte en banque qu’il me faudra 😉

Répondre à angele Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.