Au lieu de lire cette critique vous devriez déjà être au cinéma, alors quittez cette page et foncez voir Intouchables !

Bon pour ceux qui restent, voilà ce que j’en dit :

Réalisé par Eric Toledano, Olivier Nakache
Avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Parfois l’on fait des comédies aux succès que l’on connait tel que Nos jours heureux ou Tellement proche, et d’un coup on décide que le prochain film racontera l’histoire d’un paraplégique et d’un banlieusard ! C’est un pari risqué d’associer ces 2 sujets sensibles dans une comédie ! Et pourtant Nakache et Tolenado mettent la barre très très haut dans ce film qui surpasse toutes mes attentes ! C’est d’autant plus dur d’écrire sur un film dont on a rien à reprocher

Tiré d’une histoire vrai et agrémenté de beaucoup de comique de situation (autrement dit, le meilleur), le scénario ne laisse pas de place à l’ennui et quand l’on ne rigole pas ce sont d’autres émotions qui prennent la place. Le dynamisme ne se perd jamais même si parfois la vitesse s’adoucit pour repartir de plus belle. Ce film est indéniablement bien écrit, si seulement d’autres s’en inspiraient, ça redorerait le blason des comédies françaises !

Les acteurs, ahhhh les acteurs, je vois déjà des Césars se profiler par ci par là, Francois Cluzet est une fois de plus magnifique, prouvant encore que c’est l’Acteur français de sa génération, je ne sais pas si c’est lui qui choisit bien ses scénarios ou si c’est lui qui transforme tout ce qu’il touche en or ! Incarnant ici vous l’aurez compris le paraplégique, Cluzet livre une performance incroyable, ne pouvant pas jouer avec son corps, toutes les émotions passent par ses expressions, par ses yeux et ses oreilles ! Nous faisant passer du rire au larme en un rien de temps, c’est l’atout Emotion du film!

Pour ce qui est de l’atout Rire, je demande Omar Sy, révélation de l’année, je ne suis pas forcément fan de son duo avec Fred Testot mais plutôt admirateur de l’acteur en solo que je suit depuis longtemps, son premier premier rôle dans un long métrage ici ( si je ne dis pas de bêtise ), et certainement pas le dernier,et si sa principal mission est de faire rire, il n’est pas en reste du coté émotion. Ses passages en banlieue ( qui sont surtout là pour marquer la différence avec le coté bourgeois de son employeur, et bien différencier les deux mondes, les univers complétement opposés ) reste mémorables et l’on voit l’autre facette de cet homme au grand cœur.

Une alchimie étonnante (et en même temps c’est le sujet du film) se produit entre Cluzet et Sy, comme si ces deux acteurs formaient un Duo depuis des années, et ne serait ce que pour assister à ça, ce film est à voir !

En second rôle nous avons Audrey Fleurot qui rajoute la touche sexy, et bien que ses apparitions ne sont pas des plus nombreuses, elles sont un régal à chaque fois tant pour les yeux que pour les oreilles, rembarrant Omar quasiment à chaque fois!

Et pour finir côté acteur, la touche sérieuse, interprétée par Anne Le Ny , la maîtresse de maison, cette vieille file coincée que l’on verra se lâcher au fur et à mesure du film sans jamais se décoincer complètement !

Niveau musique, elle fait partie intégrante du film, il y en a pour tout les goûts des morceaux classiques les plus célèbres qui forme entre autre une scène qui va devenir culte, à des morceaux de funk qui dynamisent le film ! Ajoutons à ce mélange un thème joué au piano qui vous donne des frissons ! Ok, coté musique c’est réussi, d’ailleurs la B.O. est déjà dans les bacs

Maintenant, si je ne vous ai pas donné envie de le voir, je ne sais pas quoi vous dire de plus! Ce film est pour moi l’un de mes plus beaux moments de cinéma, déjà vu deux fois, je crois que le dicton « jamais deux sans trois » s’appliquera à mon cas !

Déjà dans toutes les salles !

 

2 Comments

 

  1. 5 novembre 2011  14:07 by Arnold38Cinema Répondre

    Une très bonne comédie comme j’en avait plus vu depuis un petit moment au Cinéma. Un duo improbable mais très bien trouvé avec un acteur que j’adore : François Cluzet. Des scènes droles qui s’enchainent (le passage à l’opéra !) et un coté dramatique derrière chacun des deux personnages, un film bien rythmé et prenant de bout en bout, à voir
    Mon avis : http://www.youtube.com/watch?v=ckOEV3XLTKI

  2. Pingback : Critique des Gamins | Garko

Leave a reply

 

Your email address will not be published.